Accueil  |  Adhérer  |  Délégations  |  Qui fait quoi ?  |  Documents téléchargeables  |  Chaîne YouTube
Club des Amis du Colley
Nous vous souhaitons la bienvenue sur le site officiel du Club des Amis du Colley !
  Accueil
  Les news
  Le Club
  Le colley
  Chiots et portées
  Eleveurs
  Etalons
  Base de pedigrees
  Adoptions
  Expositions
  Trophée
  Sport et travail
  La revue du Club
  Galerie photos
  Témoignages
Notre partenaire Husse
Les 3 couleurs du Collie Rough : tricolore, zibeline et bleu merle
Standard F.C.I. N°156 - Collie à poil long (Collie Rough)
TRADUCTION : Prof.R.Triquet. Mise à jour 2011 J. Mulholland / Version originale : (EN).
ORIGINE : Grande Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR : 08/10/2012.
UTILISATION : Chien de berger.
FCI-CLASSIFICATION : Groupe 1 Chiens de Berger et de Bouvier (sauf chiens de bouvier suisses). Section 1 Chiens de berger sans épreuve de travail.
Télécharger le standard au format .pdf
Bref aperçu historique
Mis à part la longueur du poil, le Collie à poil long et le Collie à poil ras sont identiques. On considère que la race a évolué à partir des chiens introduits en Ecosse par les Romains et qui se sont croisés avec des chiens autochtones. Les puristes pourront soulever quelques différences subtiles mais le fait est que les deux races ont été créées très récemment à partir du même cheptel et, en réalité, partagent des lignées qui sont encore communes à ce jour. Le Collie à Poil Long est plutôt la version raffinée du chien de travail d’origine appartenant au berger écossais et à partir duquel il a été sélectionné depuis une centaine d’années au moins. Beaucoup de sujets peuvent encore travailler de manière satisfaisante s’ils en ont l’opportunité. Le message délivré est que malgré sa grande beauté le Collie demeure un chien de travail.
Aspect général
Le collie doit séduire par sa grande beauté, son attitude digne et impassible, aucune partie du corps n’étant disproportionnée par rapport à l’ensemble. Sa construction est caractérisée par la force et l’activité ; elle ne doit pas être lourde ni, en aucune façon, grossière. L’expression est des plus importantes. Tout bien considéré, elle est le résultat de l’équilibre parfait et de l’harmonie du crâne et du chanfrein, de la dimension, de la forme, de la couleur et de la position des yeux tout comme de la position correcte et du port des oreilles.
Comportement / Caractère
Disposition amicale ; aucunement craintif ni agressif. Très bon chien de compagnie ; aimable, joyeux et actif, ayant un bon comportement envers les enfants et les autres chiens.
Tête
Les caractères de la tête sont d’une grande importance et doivent être considérés par rapport à la taille du chien.
Vue de face ou de profil, la tête a la forme d’un coin bien dessiné, nettement tronqué, au contour lisse. Les côtés de la tête vont en diminuant graduellement et sans heurt des oreilles à l’extrémité de la truffe noire. Le point situé à égale distance des commissures internes des yeux (qui est le centre d’un stop correctement placé) constitue le centre de la médiane de la tête. La hauteur du crâne, mesurée de l’arcade sus-orbitaire à la région sous-maxillaire n’est jamais excessive.
REGION CRANIENNE
Crâne : Le crâne est plat.
Stop : Léger mais perceptible.
REGION FACIALE
Truffe : Toujours noire.
Museau : L’extrémité du museau lisse et bien arrondi est tronquée mais jamais carrée. Le museau n’est pas pincé.
Mâchoires / dents : Les dents sont de bonne taille. La mâchoire inférieure est forte et nettement dessinée. Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est à dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires.
Joues : Pas de saillie des zygomatiques.
Yeux : Les yeux constituent une caractéristique très importante en donnant au chien une expression de douceur. Ils sont de dimensions moyennes (jamais très petits), disposés quelque peu obliquement ; ils sont en forme d’amande et de couleur brun foncé, sauf chez les bleus merle, dont les yeux (un oeil ou les deux yeux ou une partie d’un ou des deux yeux) sont fréquemment bleus ou tachés de bleu. L’expression est pleine d’intelligence et, lorsque le chien est attentif, le regard est vif et éveillé.
Oreilles : Les oreilles sont petites et pas trop rapprochées au sommet du crâne ni trop écartées. Au repos, elles sont portées en arrière mais, quand le chien est attentif, elles sont ramenées vers l’avant et portées semidressées, c’est à dire que l’oreille est dressée approximativement dans ses deux premiers tiers tandis que le tiers supérieur retombe naturellement vers l’avant, en dessous de l’horizontale.
Colley à poil long zibeline
Cou
Il doit être musclé, puissant, de bonne longueur et bien galbé.
Corps
Un peu long par rapport à la hauteur au garrot.
Dos : Bien soutenu.
Rein : Légèrement voussé.
Poitrine : La poitrine est haute et assez large derrière les épaules. Les côtes sont bien cintrées.
Queue
La queue est longue et les vertèbres caudales atteignent au moins l’articulation du jarret. Elle est portée bas quand le chien est calme, mais l’extrémité se relève légèrement en courbe. Quand le chien est en action, la queue peut être portée gaiement mais jamais sur le dos.
Membres
MEMBRES ANTERIEURS :
Epaules : Obliques et bien angulées.
Coudes : Ils ne sont ni rentrés ni sortis.
Avant-bras : Droits et musclés ; les os sont ronds et modérément développés.
Pieds antérieurs : De forme ovale avec de bons coussinets. Les doigts sont cambrés et serrés.
MEMBRES POSTERIEURS :
Cuisses : Musclées.
Grassets : Bien coudés.
Jambes : Bien dessinées et musclées.
Jarrets : Bien descendus et puissants.
Pieds postérieurs : De forme ovale avec de bons coussinets. Les doigts sont cambrés et serrés. Les pieds postérieurs sont légèrement moins cambrés.
Allures
L’allure est caractéristique de cette race. Un collie qui a de bonnes allures n’a jamais les coudes sortis, et, pourtant, en action, ses pieds antérieurs sont relativement rapprochés. Il ne doit absolument pas tricoter, croiser ni rouler dans ses allures. Vus de derrière, les membres postérieurs, de l’articulation du jarret au sol, doivent être parallèles mais pas trop serrés. Les membres postérieurs sont puissants et donnent beaucoup d’impulsion. De profil, l’allure est unie. On recherche un pas raisonnablement long ; il doit être léger et sembler tout à fait facile. Une bonne construction générale est essentielle.
Collie à poil long bleu merle
Robe
Poil : Le poil épouse les contours du chien. Il est très dense. Le poil de couverture est droit et dur au toucher. Le sous-poil est doux, dense comme de la fourrure et très serré, presque au point de cacher la peau. La crinière et le jabot sont très abondants. Le poil est lisse sur le museau, de même jusqu’à l’extrémité des oreilles ; il y a davantage de poil vers la base de l’oreille. Les membres antérieurs sont bien pourvus de franges; les franges des membres postérieurs sont abondantes au-dessus des jarrets mais le poil est lisse sous les jarrets. Le poil de la queue est très abondant.
Couleur : Zibeline (zibeline et blanc), tricolore et bleu merle.
Zibeline : Tout ton, du doré clair à l’acajou intense ou au zibeline ombré. La couleur paille clair ou crème est à proscrire.
Tricolore : Le noir domine avec des taches d’un feu vif aux membres et à la tête. Toute nuance rouille dans le poil de couverture est à proscrire.
Bleu merle : A prédominance claire, bleu argenté, éclaboussé et marbré de noir. On préférera des marques d’un feu vif, mais leur absence ne doit pas être comptée comme un défaut. De grandes taches noires, la couleur ardoise ou la nuance rouille, que ce soit dans le poil de couverture ou dans le sous-poil, sont à proscrire.
Toutes les couleurs ci-dessus doivent porter les marques blanches typiques chez le collie, à un degré plus ou moins grand. Les marques blanches suivantes sont correctes : le collier complet ou partiel, le plastron, les marques aux membres et aux pieds et à l’extrémité de la queue. Il peut y avoir une liste blanche sur le chanfrein ou en tête ou les deux. Les sujets entièrement blancs où chez lesquels la couleur blanche prédomine sont fortement indésirables.
Taille
Hauteur au garrot : Mâles : 56-61 cm - Femelles : 51-56 cm
Défauts
Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien et sur sa capacité à accomplir son travail traditionnel.
Défaut entrainant l'exclusion
- Chien agressif ou chien peureux.
- Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d'ordre physique ou comportemental sera disqualifié.
NB : Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.
Colley à poil long tricolore
Rappel des points de non confirmation
Extraits du Procès-Verbal de la Commission Zootechnique du 2 juin 1982, approuvé par le Comité de la S. C. C. le 29 Septembre 1982, modifié le 25 Septembre 1991, approuvé par le Comité de la S. C. C. le 19 décembre 1991.
Type général :
- manque de type
- toute particularité, aussi bien dans la construction générale, que dans l'aspect de la tête, trahissant une infusion de sang étranger à la race ou à sa résurgence.
Points particuliers dans le type :
-Tête : tous défauts de parallélisme des lignes du crâne et du chanfrein (tête aux lignes convexes dites "têtes de mouton", tête au profil concave : "nez en cuvette" prononcé, chanfrein busqué : "nez romain", absence totale de stop),
- Tous défauts de proportion des rapports harmoniques de la tête (rapport 1/1),
- Œil rond ou proéminent,
- Oreille non conforme au standard, toute trace de manipulation chirurgicale (on peut tolérer une seule oreille redressée, s'il s'agit de celle du tatouage, à la condition qu'elle soit de forme standard, c'est à dire "en as de pique"),
- Fouet : fouet trop court (ne descendant pas jusqu'à 2cm au moins de la pointe du jarret), sauf ablation partielle et accidentelle prouvée. Fouet porté en position trop haute et roulé sur lui-même ("cor de chasse"), fouet couché sur le dos.
Robe :
- Poil frisé ou ondulé,
- Couleur ivoire ou platine chez le zibeline,
- absence totale des marques fauves chez le tricolore,
- dépigmentation partielle ou totale de la truffe,
- œil vairon (ou taché de bleu) ou jaune clair chez le tricolore ou le zibeline.
Anomalies :
- Monorchidie, cryptorchidie,
- prognathisme inférieur ou supérieur (lorsqu'il y a, dans ce dernier cas, perte de contact de plus de 2mm),
- absence de dents (sauf justificatif radiographique suite à une dent cassée) :
   * manque d'une seule carnassière, ou incisive ou canine,
   * manque de 2 précarnassières,
   * manque de 3 dents quelles qu'elles soient.
RAPPEL : EN AUCUN CAS, LE MANQUE D'UNE OU PLUSIEURS PC1 NE DOIT ETRE PRIS EN CONSIDERATION.